Banh Mi, le miracle de la cuisine vietnamienne

20:50 25/05/2016

« Baguette vietnamienne », « sandwich vietnamien », on traduit souvent le mot « banh my » en rappelant des plats occidentaux un peu similaires. En fait, depuis 2011, le mot « banh my » a officiellement apparu dans le dictionnaire Oxford, redonné son nom original sans lequel, toutes ses spécificités ne peuvent pas être montrées. Et comme d’autres plats traditionnels, « banh my » possède sa propre histoire à vous raconter. Découvrez-la à travers votre voyage Vietnam !

banh mi au porc mariné

Dans la gastronomie vietnamienne, Pho demande une telle préparation délicate et compliquée alors que Banh my se caractérise par son prix beaucoup moins élevé, sa recette bien plus simple mais une saveur aussi impressionnante. La disponibilité de Banh my dans n’importe quelle rue au Vietnam semble tellement familière que personne ne demande comment il a fait son insertion dans la vie locale et maintenant, un parfait renom autour du monde…

Il était une fois…

Four au bois

Il était une fois, en 1859, à Saigon, la force du soldat français a contrôlé la citadelle Gia Dinh en y emportant leur baguette. Le pain durant ce temps-là était encore trop occidental avec la farce de blé épais et la couverture peu croquante. Cette recette avait été maintenue jusqu’à ce que les autorités coloniales aient changé la ration quotidienne à l’école par de la baguette et du lait. Comme le four marché au bois de chauffage ne permettait pas un grand nombre que demandaient les écoles, on a dû   importer le type japonais en parpaing qui se sert jusqu’à maintenant.

Grâce à la capacité de conserver la chaleur ainsi que la vapeur auprès du four hermétique, la farce du Banh my devenait de plus en plus fine, entouré par une couverture plus croquante. Certainement, les vietnamiens préfèrent ce dernier, pas trop lourd par rapport à la version française. Ainsi, son insertion au repas quotidien des habitants a été formée sans souci, l’image de « boulangerie simple » soit à vélo, soit sur le trottoir provoque toujours des souvenirs d’une ancienne Sai Gon.

Ancien Banh mi Hoa ma Sai Gon

Cependant, la marque vietnamienne de Banh my n’a été validée que dès l’ouverture du restaurant Hoa Ma au coin de rue Cao Thang-Nguyen Dinh Chieu, patronné par Madame Tinh et Monsieur Hoa, qui avait travaillé dans une boulangerie à Hanoi, où on vendait à part le Banh my et sa garniture comme du pâté ou du beurre. Ayant pour but de mieux servir les clients occupés espérant avoir toute suite un petit-déjeuner à main, ils ont ajouté directement des garnitures au sein du Banh My. Le succès de la nouvelle recette a dépassé toutes les attentes, qui non seulement rendre profit aux propriétaires mais aussi marqué une spécificité de la cuisine vietnamienne.

Inspirés par cette formule, énormément de restaurant ont développé leur propre Banh my en variant les farces avec les ingrédients plus traditionnels. Leur réseau, actuellement, fait rebondir un tel effet mondial que le Banh my est considéré comme un miracle dans notre gastronomie.

Des exportations vers quatre coins du monde

Banh mi connu du monde

La voie de Banh my vers le monde se diffère de celle de Pho. Il suit les pas des expatriés vietnamiens au pays d’accueil. Là, il s’agit du plat traditionnel le plus facile de refaire cas ses ingrédients sont assez familiers à la gastronomie occidentale. C’est aussi facile qu’il se passe du repas quotidien au restaurant de rue, devenant un symbole culinaire vietnamien suite au point de vue des étrangers.

Bánh mì Saigon à New York, Bun Mee à Sann Francisco, sans oublier le réseau de Lee’s Sandwiches tout le long du sud-américain, au Cananda : Bánh Mì Boys à Toronto, Bánh Mì Thi-Thi à Calgary, Banh Mi Ba et Mr. Bánh Mì à Prague,… Des points notés du Banh mi sur la carte mondiale ne cesse d’augmenter.

Restaurant Banh mi Viet à Sydney

Particulièrement, ce n’est pas un renom non-justifié. Le bloggeur réputé Iamfoodblog n’a pas hésité à exprimer son amour pour ce plat en le nommant le sandwich le plus préférable. Le magazine Rough Guides a listé le Banh mi dans « les 20 cuisines de rue les plus formidables », notamment, le reporter de BBC David Farley louange le Banh mi comme la baguette la plus délicieuse du monde…

Bref, Banh mi, a enlevé son image métisse française ou anglaise pour fait briller la marque vietnamienne.

Banh mi dans son pays natal…

Personne ne refuse la saveur plus typique du Banh mi sur le territoire vietnamien, son propre pays natal. Pas rarement que nombreux touristes y viennent juste pour le déguster de façon locale.

Banh  mi de Madame Khanh

Un petit guichet au coin d’une ruelle ou devant un lycée, on garde soi-même quelques adresses de Banh mi tout près de chez soi et si familier qu’on n’a pas d’habitude de l’évaluer. Il s’agit des « Banh mi Queen » chez nous avec leurs recettes secrètes dont nous ne tenons compte que quand la saveur d’un autre restaurant ne nous plait pas du tout.  

En fait, il existe beaucoup, beaucoup de Banh mi Queen le long du Vietnam, parmi lesquelles se figure Madame Khanh, 80 ans, bien connue par ses Banh mi dans la rue Tran Cao Van, Hoi An que vous trouverez courant votre Découverte du centre du Vietnam. Ses clients, soit locaux, soit internationaux, apprécient toujours leur repas chez elle. Tout le monde espère que, non seulement leur recette mais aussi d’autres beautés gastronomiques du Vietnam resteront intégralement conservées en dépit du temps.

Autres Articles

Avez-vous une question? Nous allons vous répondre dans 24 heures.

Offres spéciales

Jonque Dragon Legend Dragon's Legend Junk est une jonque...

Prix : A partir de $191

Jonque Royal Wings La croisière Royal Wings garde touj...

Prix : A partir de $138

Jonque Signature La croisière Signature est une jonq...

Prix : A partir de $153

Jonque Amira La jonque Amira a été récemment mis...

Prix : A partir de $143

Jonque Annam La jonque Annam est inspirée par le...

Prix : A partir de $99

Jonque V'Spirit La jonque V’Spirit est construite e...

Prix : A partir de $115

voyage sur mesure