Le Mexique est le prototype même des contradictions de l’Amérique latine. À l’image de sa capitale, Mexico, le pays est cosmopolite, bruyant, bouillonnant, multiple et fascinant. Il rassemble, sur son territoire, une des concentrations les plus denses des civilisations qui se sont succédé au fil des siècles. L’influence économique et culturelle de ce mélange en fait un terrain où règnent les filouteries en tout genre ainsi que les arnaques sur tous les fronts, même dans les sphères les plus hautes.

Carnet de voyageMexique

Les entourloupes

Le pays est très fameux pour ces escroqueries diverses. Un circuit Mexique, vous permettra de découvrir qu’il faut faire attention au truandage, et ce,dans tous les domaines. Comme partout dans le monde, même dans les endroits les plus raffinés,des filouteries de toute sorte font rage. Dans les banques, il est nécessaire de faire les calculs de change au préalable. Et dans les stations-service, il faut prendre garde aux pompes trafiquées ou encore aux arnaques à la monnaie. Lors des déplacements, il arrive également que le chauffeur de taxi trafique le compteur, quand il en a un. Il faut donc être très vigilant dans n’importe quelle ville du Mexique.

Les vols et les brigandages

La majorité des villes du Mexique, en commençant par la capitale Mexico, sontmalfamées. Pour éviter les ennuis, il faut donc prendre connaissance d’un certain nombre de règles élémentaires. Il faut avant tout faire des photocopies de tous ses papiers importants, en cas de perte. Les plus prudents laisseront les originaux dans le coffre de leur hôtel et n’emporteront en balade que le strict minimum. D’autre part, il ne faut rien mettre à portée de vue dans la voiture, même le temps d’une simple halte. Ce qu’il faut retenir de ces règlesest qu’elles permettent d’éviter tout désagrémentdurant le séjour au Mexique. En cas de problème, il faut s’adresser directement à la police touristique ou aux bureaux de l’office du secrétariat au tourisme.

La vente de fausses antiquités

Pour les adeptes des pièces antiques rares, le commerce des antiquités au Mexique ainsi que l’exportation des pièces originales sont strictement interdits par la loi. C’est une politique de lutte contre le trafic d’art. En revanche, rien n’empêche d’acheter des reproductions vendues, soit à la sauvette sur les sites archéologiques,soit dans les grands musées qui proposent de très belles pièces, toutefoisonéreuses.Quoi qu’il en soit,il faut se rendre à l’évidence que ces dernières sont généralement de qualité médiocre.

Commencez à planifier votre voyage sur mesure en Indochine en contactant l'un de nos experts...

Tommy Ngo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée