L’Ouzbékistan saura plaire aux aventuriers en quête de nouvelles terres à explorer. Ce pays d’Asie centrale s’étend sur une superficie de 447 900 km² et compte plus de 31 millions d’habitants. Les globe-trotters pourront commencer leur visite sur le territoire avec la découverte de Bouhkara. Cette localité se trouve à 230 km à l’ouest de Samarcande. Elle fut restaurée par l’UNESCO en 1999 à l’occasion de ses 2 500 ans d’existence. Il s’agit de l’une des plus vieilles villes de l’Asie centrale. À titre d’information, 365 mosquées sont recensées dans cette cité médiévale, dont 140 d’entre elles font partie du registre de l’UNESCO.

Pour la visiter, les touristes peuvent par exemple partir de la place Liab-i-Haouz pour ensuite rejoindre le mausolée de Samani et enfin terminer leur exploration avec la citadelle Ark. Un passage à Bouhkra est aussi une occasion de se rendre au minaret Kalian se dressant à une hauteur de 47 m avec une base octogonale. Il s’élève grâce une succession de dix anneaux de briques vernissées jusqu’à une lanterne où la galerie sommitale est dotée de 16 fenêtres. Pour la petite histoire, il a été édifié en 1127 et représente le symbole de la ville.

La citadelle de Khiva

La citadelle de Khiva, un immanquable de ce voyage

Après avoir découvert Bouhkara, les aventuriers pourront continuer leur voyage Ouzbékistan en se rendant à Khiva. Cette ville-musée se trouve à 250 km au nord-est de la ville de Bouhkara. Elle date du début du IVe siècle et il fut un temps où elle était la principale ville de l’oasis de Khorezm ainsi que du royaume de Khorezm. En se promenant à l’intérieure de cette vieille cité, les bourlingueurs verront toutes sortes de structures. On peut citer entre autres, la mosquée Djouma composée de 212 colonnes, le mausolée de Pakhlavan qui est un lieu de pèlerinage pour les nomades. Il ne faut pas oublier le palais Tach-Khaouli qui fut édifié par mille esclaves. À titre d’information, l’architecture de Khiva est constituée de l’architecture de la période du Khana de cette citadelle.

Une visite au cœur de la mer d’Aral, un must-do

Épave de navire à la mer d'Aral

Mis à part la découverte de Bouhkara et de Khiva, ce voyage Ouzbékistan permettra de visiter d’autres sites touristiques. Pour la suite de leurs aventures dans ce pays d’Asie centrale, les globe-trotters pourront aller faire un tour du côté de la mer d’Aral. Cette dernière était autrefois considérée comme étant la quatrième plus grande mer intérieure de la planète. Dans les années 1960, elle couvrait une superficie de 68 000 km². Sur place, les bourlingueurs verront des épaves de navires l’ayant sillonné dans les années 1980 avant son assèchement. Ces bateaux fantômes attirent des milliers de touristes de tous les recoins du globe. Certains y ont tourné des clips ou encore entrepris des séances de shooting.

Commencez à planifier votre voyage sur mesure en Indochine en contactant l'un de nos experts...

Tommy Ngo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée