Le développement du tourisme chez l’habitant dans les communes de Tà Lài et Dak Lua est une nouvelle corde à l’arc du secteur touristique de la province de Dông Nai (Sud).

Le développement du tourisme chez l’habitant améliore les revenus des populations des régions reculées.
Le développement du tourisme chez l’habitant améliore les revenus des populations des régions reculées. 

Tà Lài et Dak Lua sont deux communes reculées de Dông Nai qui abritent nombre d’ethnies minoritaires. Tà Lài a conservé toute sa culture traditionnelle dont fête du sacrifice du buffle, culte des esprits, génies et mannes… Quant à Dak Lua, il n’en possède pas moins d’atouts pour attirer les touristes étrangers avec, entre autres, le Parc national de Cat Tiên tout proche, de magnifiques paysages vierges…

Pham Huu Khanh, coordinateur de ce projet, précise que ce dernier relève du projet plus vaste de développement de l’écotourisme au sein du Parc national de Cat Tiên qui est financé par le Fonds mondial pour la nature. Le séjour chez l’habitant est actuellement une tendance en plein développement dans le Nord-Ouest et le Sud du Vietnam, en particulier dans le delta du Mékong. Connu également sous nom anglais de «homestay», il apprécie des touristes occidentaux curieux de découvrir d’autres aspects, plus quotidiens, des cultures. 

 

Les articles de brocatelle sont appréciés des touristes étrangers.

Les articles de brocatelle sont appréciés des touristes étrangers.


Accueillis et logés chez l’habitant, ils prennent part aux diverses activités quotidiennes, assistent à des fêtes, célébration et rituels le cas échéant. Ils peuvent également profiter de la nature environnante à travers différentes animations proposées par la communauté dans laquelle ils sont reçus. Une expérience est véritable et unique comme une rencontre authentique…

Cette forme de tourisme est très intéressante pour les communautés d’accueil, notamment celles en zone rurale. En effet, les relations humaines qu’implique cette forme de tourisme ne lui ôtent aucunement sa valeur économique au plan local en créant emplois et revenus supplémentaires. 

Selon la vice-présidente du Comité populaire de la commune de Tà Lài, Pham Thi Vinh, 19 familles participent à ce projet. «Nous coopérons avec les voyagistes afin de mieux attirer les touristes», ajoute-t-elle.

 

Les fêtes traditionnelles demeurent un produit touristique original.

Les fêtes traditionnelles demeurent un produit touristique original.     


Nguyên Van Hanh, de la commune de Dak Lua, confirme que sa participation à ce projet lui permet d’augmenter les revenus du foyer. Selon les estimations, une famille peut gagner plus de 82 millions de dôngs par an. 

Le caractère social de ce type de tourisme va au-delà d’ailleurs, puisqu’une partie de ces revenus revient aux meilleurs élèves, aux personnes âgées sans soutien, ou encore à la protection de l’environnement. Il provoque en outre une meilleure prise de conscience des hôtes comme de leurs invités de la nécessité de préserver les patrimoines naturels comme culturels. 

Ainsi, il a déjà permis de sauver des métiers traditionnels, notamment celui du tissage de brocatelle, un produit apprécié des touristes étrangers qui contribue à créer de l’emploi localement…

 

 

Source: http://lecourrier.vnanet.vn

Commencez à planifier votre voyage sur mesure en Indochine en contactant l'un de nos experts...

Tommy Ngo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée