Hué (du vietnamien Huế) est l’ancienne capitale impériale du Viêt Nam. Elle est située au centre du pays, non loin de la mer. Le fleuve Sông Hương (rivière des Parfums) le traverse et sépare la vieille ville au nord de la cité moderne au sud. Hué vit essentiellement de la pêche et du tourisme.


La beauté de Hué

 

Le fait qu’elle ait été capitale impériale du Viêt Nam, Hué acquiert un grand prestige et un grand raffinement qui se traduisent notamment dans la musique et dans la cuisine.

 

L’ancienne capitale

Hué fût la capitale du Vietnam de 1802 à 1945, c’est à dire sous le règne de la dynastie Nguyen (13 empereurs). La ville est un grand centre culturel, spirituel et d’enseignement. L’ancienne capitale est fière de son passé et de l’origine princière de ses ancêtres. Huê compte nombre de lieux de cultes : pagodes, églises, etc… La ville offre à la fois un aspect animé et cosmopolite et un air calme et romantique.

 

La Cité Impériale

La visite de Huê commence traditionnellement par la Cité Impériale, classée par l’Unesco dans le Patrimoine Mondial de l’Humanité, nichée dans l’enceinte de la Citadelle, face à l’imposante Tour du Drapeau. On y voit la porte du Midi (Ngo-Môn), où l’empereur faisait part de ses décisions, le Palais de la Suprême Harmonie, salle du trône aux colonnes laquées de pourpre et jaune; et le Musée impérial qui abrite les vêtements royaux, des meubles et de la porcelaine. on pourra balader dans le parc pour profiter du calme et découvrir les ruines qui produisent un sentiment de mélancolie.

 

La rivière des Parfums

Une croisière sur la rivière des parfums semble incontournable. Le premier monument aperçu est l’imposante Pagode de Thien Mu située sur une colline de la rive droite de la Rivière des Parfums. La pagode est une tour octogonale de 7 étages et 21 m de haut. L’empereur Thieu Tri (empereur de 1841 à 1847) fit construire en 1844 cette tour dont chaque étage est dédié à un bouddha apparu sous forme humaine. Les bâtiments abritent actuellement 5 bonzes et 7 novices.

 

 Les tombeaux des empereurs

Les véritables trésors architecturaux de Huê sont en dehors de la ville, le long de la Rivière des Parfums. Les tombeaux des empereurs Nguyen (1802-1845), érigés sur la rive ouest de la rivière des Parfums :

–  Le Tombeau de Tu Duc (empereur de 1847 à 1883), avec son pavillon sur pilotis et la cour funéraire aux statues de Mandarins civils et militaires, chevaux et éléphants en pierre grise.

–  Le Tombeau de Khai Dinh (empereur de 1916 à 1925), curieux mélange des styles occidentaux et orientaux qui donne un résultat “kitsch” surprenant.

– Le Tombeau de Minh Mang (empereur de 1920 à 1841), dont les pavillons, bassins et jardins rappellent les tombeaux Mings chinois.

Ces Tombeaux Royaux ont été construits en pleine nature offrent une merveilleuse intégration de l’architecture dans le paysage.


Commencez à planifier votre voyage sur mesure en Indochine en contactant l'un de nos experts...

Tommy Ngo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée