Les Ta Oih, un des 53 groupes ethniques minoritaires du Vietnam, vivent à 39 /63 provinces et villes dans le pays. Ils sont plus nombreux à la région montagneuse d’Ouest du Centre Vietnam dont la province de Thanh Hoa, de Hue (au district d’A Luoi), de Quang Tri (au district de Huong Hoa et Da Krong), de Quang Nam…

 

Les Ta Oih se rassemblent aux villages. Les villageois habitent dans les maisons sur pilotis et longues. Il s’agit aussi d’un type de maison populaire de la région Haut Plateau du Centre. Les maisons Ta Oih ont la forme d’une carapace de tortue et ont des cornes décorées en image de deux têtes des tourterelles symbolisant l’amour envers leur pays natal et l’aimabilité des gens.

 

Aujourd’hui, on ne rencontre plus beaucoup de « sauvages aux dents sciées et limées, et aux lobes d’oreille élargis ». Cette pratique fait partie de l’esthétique et des rites initiatiques des anciennes tribus Ta Oih. Elle peut commencer à partir de 13 ans, pour marquer le passage à l’âge adulte, la possibilité du mariage. La personne intéressée, garçon ou fille, à la bouche tendue par un morceau de bambou passé entre les rangées de dents. Allongée, elle est immobilisée par des gens qui lui serrent la tête, s’assoient sur son ventre et ses jambes. On lui scie six dents de la mâchoire supérieure et six autres de la mâchoire inférieure avec la lame dentée d’une épée, ce qui cause une douleur très vive. Avec l’oreille, l’opération est moins douloureuse. On utilise une épine de pamplemoussier pour percer les lobes de l’oreille. Puis, on enfile dans les tours de courtes tiges d’argent de plus en plus grandes.

 

Les femmes mariées porte des anneaux d’argent de la grosseur d’une baguette à manger. A 30 ans, les anneaux sont gros comme l’auriculaire. Plus le trou est grand, la femme est belle et élégante. L’homme peut se faire percer le lobe de l’oreille ou non.

 

L’habillement traditionnel en zeng est très original. Les pièces de zeng se servent de confectionner les jupes pour les femmes et les pagnes des hommes. La fabrication des zengs est un art. Le tissage du zeng demande beaucoup d’adresse et de temps. Donc, il reste un métier très artisanal. La couleur dominante est le noir qui se serte de fond à toutes les couleurs. On emploie cinq couleurs : le blue, le blanc, le noir le rouge et le jaune. Les motifs de tissage on valeur de symbole cosmogonique en représentant l’univers, les plantes, les animaux, les génies, les esprits…La décorations d’une jupe ou d’une veste nous apprennent bien de choses sur la conception de vie…

 

Il reste beaucoup de choses intéressantes à découvir chez les Ta Oih. Vietnam Paradise, une agence de voyage local au Vietnam vous invite à venir voyager pour une immersion complète dans la culture, les rites, le mode vie… des minoritaires ethniques

Commencez à planifier votre voyage sur mesure en Indochine en contactant l'un de nos experts...

Tommy Ngo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée