Pour tous ceux qui voyagent au Vietnam, l’une des premières choses impressionnante est sans doute la circulation en ville. En effet, les moyens de transports au Vietnam méritent bien un long article.

Que ce soit pour expliquer la vie quotidienne, ou pour aborder les grandes révolutions de la modernité naissante, la manière de s’habituer à se déplacer et de transporter au Vietnam sont un excellent moyen pour s’immerger au cœur de la vie locale.

La moto

 

La moto

La moto

Plus qu’ailleurs en Asie, la moto est une religion au Vietnam. C’est vraiment un mode de vie. La plupart des vietnamiens se circulent en moto dans la ville.

Les motocyclistes se moquent des embouteillages: ils envahissent les trottoirs, roulent à contresens, brûlent les feux rouges, s’emparent du moindre espace inoccupé par les autres véhicules.

 

On peut voir des gens faire la sieste sur leur moto garée à l’ombre d’un grand arbre, des passagers qui engouffraient leurs nouilles frites en pleine cohue de l’heure de pointe, avec leurs baguettes, sans se préoccuper du fait qu’ils fonçaient à toute allure dans le trafic.

Les mototaxis (Xe Om)

Les mototaxis

Les mototaxis (Xe Om)

Les xe ôm sont les conducteurs des mototaxis. On s’en croisera à chaque carrefour, dans chaque ville. La croissance économique s’accompagne d’une croissance exponentielle du nombre de motos, et cela crée des petits boulots un peu partout. La course ne coûte pas plus cher qu’en cyclo (souvent moins) et c’est bien plus rapide. Aux heures de pointe où les taxis sont bloqués dans les embouteillages, les Xe ôm seront très utiles pour zigzaguer entre les voitures et les piétons.

Les tarifs des Xe ôm sont bon marché, il faut compter dans les 20 000 dongs pour un petit trajet d’un kilomètre et à partir de 60 000 dongs pour traverser la ville.

Le vélo

Le Vélo

Le vélo

Il n’y a pas bien longtemps, le vélo constitue le moyen de transport familial. Tout vietnamien d’une trentaine d’années vous parlera de son enfance avec 1 vélo qui devait servir à toute la famille. Actuellement, le vélo est encore un moyen de déplacement très utilisé dans les grandes agglomérations mais également dans les campagnes. Il s’agit également du moyen de transport par excellence des étudiants qui n’ont pas encore obtenus leur permis de conduire (pour une petite moto 125 ).

La voiture

 

La Voiture

La voiture

La possession d’une voiture est réservée aux riches vietnamiens. Posséder une voiture coûte très cher, encore plus cher qu’en France. Sachez qu’au prix d’achat, les Vietnamiens devront ajouter une taxe de 100% imposée par le gouvernement. Toutefois on en voit de plus en plus et les taxis sont présents en grande quantité.

Pour les étrangers, seuls les expatriés ont le droit de conduire au Vietnam. Les touristes sont donc condamnés à s’en remettre à un chauffeur, en espérant qu’il sera prudent.

Le taxi

Le taxi

Le taxi

Le taxi en ville est très pratique, peu cher et confortable. Les taxis sont disponibles en 4 places, 7 places ou en version taxi de luxe.

Il existe plusieurs compagnies privées de Taxi au Viet Nam, qui se distinguent entre eux par des couleurs: Vina Taxi (couleur jaune), Mai Linh Taxi (couleur verte), Vinassun (couleur blanche avec des lettres vertes), Hoang Long Taxi (couleur verte et jaune).

Le prix se situe dans les 12 000 dongs pour les 2 premiers kilomètres puis 14 000 dongs pour chaque kilomètre suivant. Le compteur est placé à côté du chauffeur.

Le Bus

Le Bus

Le Bus

Les bus sont nombreux, ils desservent toutes les villes du pays. Il existe des grandes bus de 60 places mais aussi des mini bus de 15 ou 28 places. On trouvera ces bus dans les gares routières, situées à la périphérie des villes. Le prix est très bas. Le confort n’est pas au point, car on est souvent peu à l’aise dans les petits fauteuils, avec beaucoup de gens et même parfois des marchandises.

Ces bus peuvent s’arrêter n’importe quand et n’importe où sur le chemin à la demande des voyageurs ou pour faire monter plus de gens.

Commencez à planifier votre voyage sur mesure en Indochine en contactant l'un de nos experts...

Tommy Ngo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée