Situé à 5 km du centre-ville de Cân Tho, la maison Binh Thuy, typique du delta du Mékong, est devenue une destination de prédilection pour de nombreux touristes. Cet ouvrage figure dans la liste des sites architecturaux d’importance nationale.


La maison Binh Thuy
La maison Binh Thuy

À la fin du XIVe siècle, la famille Duong arrive au Sud pour s’établir. Duong Van Dao et son épouse Nguyên Thi Viên, première génération, s’établissent dans la province de Dông Thap. Duong Van Vi, 3e génération, déménage à Binh Thuy. Le propriétaire actuel de cette maison construite en 1870 est Duong Minh Hiên, de la 6e génération de la famille Duong.

 


Orchidées du jardin

Orchidées du jardin.


Ceinturée d’un beau jardin de près d’un hectare, la maison compte cinq travées et est recouverte de tuils portant les inscriptions Phuc-Lôc-Tho (Bonheur-Prospérité-Longévité). Précédée d’un porche et d’une cour, elle comprend des colonnes en bois de lim (bois de fer). La maison de devant, de cinq travées et de style européen, est réservée à l’accueil des visiteurs. L’autel des ancêtres se trouve au milieu de la travée centrale, les chambres sont derrière.


Certe grande maison bourgeoise a été bâtie par le grand-père de l’actuel propriétaire. Ce dernier a fait appel aux meilleurs artisans de la région pour sculpter colonnes de bois, meubles et fauteuils qui portent encore des détails de dragons et phénix.

 


La maison Binh Thuy est décorée d'objets précieux et rares, aussi vieux qu’elle voir plus.

La maison Binh Thuy est décorée d’objets précieux et rares, aussi vieux qu’elle voir plus.

 

Son architecture manifeste des influences à la fois orientale et occidentale, tout en conservant les caractéristiques du bâti méridional. Cette maison abrite également des objets précieux et rares, vieux de plusieurs siècles : lit de planches aux pieds en console, dressoir pour le service à thé, canapé, panneaux transversaux dorés, table et chaises de la dynastie chinoise des Qing (1644-début du XIXe siècle), tasses des dynasties Ming (1368-1644), Qing, etc. Les tapisseries ornant les plafonds ont été importées de France. 

Cet ouvrage a servi de décor pour certaines scènes du film L’amant de Jean-Jacques Annaud, adaptation du roman de Marguerite Duras. 

 

Source: http://lecourrier.vnanet.vn

Commencez à planifier votre voyage sur mesure en Indochine en contactant l'un de nos experts...

Tommy Ngo

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée