Entre le 9e et 11e siècle, s’est formé un centre architectural, culturel et religieux, découvert en 1985 par des archéologues sur la rive gauche du Dông Nai, sans doute un royaume remontant à plusieurs siècles. On peut y contempler les statues de Civa, de Ganesça à tête humaine, du Linga et du Yoni, 113 feuilles d’or ciselées, des assiettes de bronze, des briques et des tuiles ornées de motifs brahmaniques.

Quittant ce sanctuaire, une pirogue Stiêng peut conduire le visiteur dans la forêt aux 9 sites touristiques. On peut remonter à la source, visiter les chutes du Ciel, Dzung, Mo Vet, Bên Cu… En amont, après avoir franchi une piste, on découvre une source coulant entre des rochers. A un tournant, apparaît la Cascade du Ciel. Quel plaisir de plonger dans sa fraîcheur, tout en contemplant les orchidées sauvages, écoutant les chants des oiseaux et stridulations des cigales. La flore comprend 653 espèces supérieures appartenant à 125 familles. Elle offre de nombreuses ressources: bois (150 espèces: câm lai, sao, trac, bois de fer lim…), plantes ornementales (orchidées, Quê lan huong, etc…), oléagineuses (18 espèces).

Des essences précieuses étonnent par leur âge: deux arbres de 300 et 600 ans se dressent comme des géants, le dernier fait 70m de haut et il faut dix personnes se tenant par la main pour l’entourer. Mentionnons encore un arbre millénaire, d’un diamètre de 3,20m, un pin de 300-400 ans, un van tuê de 500 ans fleurissant tous les 2 ou 3 ans.

Cat Tiên compte 270 espèces d’oiseaux parmi lesquelles la grue au col blanc, la cigogne à ailes vertes, le paon, la perdrix… Il faut signaler encore 55 espèces de quadrupèdes, 40 de reptiles, 14 de batraciens, 21 de poissons d’eau douce… Parmi 56 espèces de vertébrés rares en Indochine, la réserve en possède une vingtaine inscrites dans le Livre Rouge: tigre, gaur… On vient de photographier un rhinocéros de Java à Cat Lôc. Plus profondément dans la forêt, on peut trouver cerfs, singes, paons, belettes, etc…